Plus qu’une exposition !
12 artistes en action
Le symposium en deux mots

Les artistes sont des acteurs dynamiques dans leur société. Ils sont non seulement des capteurs de ce qui gronde sous terre ou vole dans l’air, ils sont aussi ceux qui s’avancent pour humer l’air du temps qu’il fera demain. Souvent, ils agissent à contre-courant, bravant et nommant les vents contraires, ceux qui bousculent nos certitudes. L’engagement des artistes d’abord envers eux-mêmes et ensuite envers leur société est un fait reconnu. Souvent, leurs œuvres nous disent ce qui est, et plus encore, elles nous interpellent directement dans nos croyances et nos assurances ; par là, les œuvres peuvent nous déstabiliser et même insuffler en nous un sentiment d’inquiétude ou d’insécurité. De même, elles peuvent nous ouvrir des chemins non explorés jusqu’à ce jour contribuant ainsi à notre épanouissement.

AGIR donc pour participer au débat social et l’enrichir, que ce soit en intervenant directement ou plus subtilement par des œuvres qui favorisent une prise de conscience éclairante et salutaire pour tous. On pourra traiter par exemple des enjeux liés à la politique au sens large, au fait religieux ou spirituel, au féminisme, à la culture populaire ou queer, à la défense et à la sauvegarde d’une identité propre ou encore à toute question qui interroge la présence des hommes et des femmes dans un contexte social.

Le 31e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul invite donc les artistes du Québec, du Canada et d’ailleurs qui posent leur aventure personnelle au cœur de la société et dont les œuvres se présentent souvent comme des questions plutôt que des réponses, à présenter leur candidature dans le cadre de cet appel.

Saviez-vous que...

À ses débuts, l’événement s’intitulait Symposium de la jeune peinture au Canada et privilégiait la peinture sur très grands formats. Superficie minimum demandée… 5 mètres carrés !